Recherche
Recherche
Critères supplémentaires
Nous avons trouvé 0 résultats
Résultat de votre recherche

Les raisons principales des effondrements

Posté par Saliou FALL sur 28 mai 2014
| 0

Les raisons principales des effondrements

1-L’absence de recours aux spécialistes du bâtiment, le non-respect du Code de l’urbanisme, les constructions sans autorisation.

2-Le recours, non pas à des architectes mais aux services peu coûteux, mais souvent précaires, d’ouvriers du bâtiment communément appelés ‘’tâcherons », ‘’maîtres-maçons » ou encore ‘’apprentis-maitres-maçons

3-Une erreur de conception architecturale.

4-Une erreur de conception structurale sur les charges réelles. Prenons l’exemple de l’eau, pendant l’hivernage, si un volume d’eau très important s’accumule sur une dalle (du fait d’une mauvaise évacuation), celle-ci peut s’affaisser et entraîner l’effondrement du bâtiment.

5-La nature du sol entre également en ligne de compte si elle n’est pas suffisamment connue et prise en compte dans la conception et la réalisation : faire attention aux sols argileux gonflant et à l’agressivité du milieu.

6-La qualité des bétons et les dimensions peuvent aussi être des causes

Le rôle du bureau de contrôle dans la construction d’un bâtiment

Théoriquement le code de la construction impose le contrôle dans certaines conditions (ERP ou bâtiment à partir de R+3 étages). Malheureusement, tout ne se passe pas comme il se doit, surtout, en ce qui concerne certaines constructions privées qui ne rentrent pas dans la tranche obligatoire à contrôler et s’exposent pourtant aux risques d’effondrement : par exemple, une construction peut être à 2 niveaux sans être ERP tout en présentant un risque au public de son voisinage.

Il a une mission de prévention :

–          des aléas techniques susceptibles de compromettre la solidité des constructions achevées ou celle des ouvrages et des éléments d’équipements indissociables qui les constituent, en vue de leur garantie décennale

–          des aléas techniques générateurs d’accidents corporels, découlant de défauts dans l’application des dispositions réglementaires relatives à la sécurité des personnes dans les constructions achevées.

–          des aléas techniques découlant d’un défaut de solidité des éléments d’équipement non indissociables notamment les menuiseries, les cloisons, les revêtements intérieurs, les garde-corps.

–          des aléas techniques découlant d’un mauvais fonctionnement des installations.

Source : Bureau Véritas Sénégal

  • Recherche Avancée

    Critères supplémentaires
  • Réinitialiser mot de passe

  • Calculez votre emprunt

Comparer les annonces